Hauts, Mes autres défis, Mes projets challenges, Mon dressing cousu main

Un manteau et une capuche bordée de fourrure

IMG_20180204_110429

Faire un manteau bleu avec une capuche toute douce, entourée de fourrure blanche. Voici une idée, ou plutôt un doux rêve, que j’ai eu en tête un jour de grand froid, il y a un peu plus d’un an.

Comme beaucoup d’idées qui me traversent l’esprit, elle aurait pû s’envoler après s’être frottée à pleins de doutes et d’incertitudes : trop compliqué, machine pas assez puissante, tissu difficile à trouver… Mais il faut croire, si j’écris cet article aujourd’hui, que cette petite idée s’est bien accrochée. 🙂

Quand je repense à toutes les étapes, aux heures à réfléchir à mon projet et à celles à couper, coudre et découdre…, j’ai encore du mal à réaliser que mon manteau est terminé. Pour pouvoir réaliser qu’il est bien fini, j’ai besoin – je crois – d’écrire par ici pour raconter cette aventure (oui oui pour moi, cela en est une ;-)).

Allez, hop c’est parti!

IMG_20180204_111006

– Les tissus –

Il y a un an, l’envie de réaliser ce manteau étant vraiment là, il m’a semblé que le plus compliqué serait de trouver le bon tissu. Mon premier défi fut donc de partir en quête de mon tissu principal. Je le voulais imperméable dans un joli bleu foncé, mais pas trop. Je me suis mise en mode recherche : dès que je rentrais dans un magasin de tissu pour acheter d’autres tissus 😉 , je vérifiais s’il n’ y avait pas ce genre de tissus. J’ai également commandé au moins une quinzaine d’échantillons sur différentes boutiques en ligne. J’ai hésité pendant longtemps sur certaines matières comme par exemple les gammes Seeland ou Peach , proposées par Tissus actifs. Mais au final, je suis revenue à ma première idée : utiliser un softshell. Il s’agit d’un tissu avec une face hydrofuge et l’autre polaire. Si j’ai hésité avant de partir sur cette matière, ce fut à cause de son épaisseur. Je savais que certaines étapes seraient délicates. Mais il me semblait être le meilleur compromis pour obtenir un vêtement un minimum chaud, sans avoir besoin d’ajouter une couche supplémentaire entre le tissu principal et la doublure. Le softshell utilisé vient de chez Rascol. Ce fut une belle surprise en découvrant ma commande, car la couleur correspondait exactement à ce que je souhaitais.

IMG_20171125_123347_450

Pour faire la bordure de la capuche, j’ai utilisé une fourrure à poils longs, assez épaisse mais très belle^^, trouvée chez Ma petite mercerie. L’intérieur a été doublé avec une fourrure bien plus fine, trouvée chez Mondial Tissus.

En ce qui concerne la doublure du manteau, j’ai utilisé une toile imprimée de chez Mondial Tissus. Alors oui, ce n’est certainement pas le tissu idéal pour faire une doublure, mais j’ai flashé sur ce dessin géométrique, qui me faisait penser à des flocons de neige, et ne suis pas arrivée à sortir cette idée de ma tête (j’ai même voulu, à un moment, faire imprimer ce motif sur un tissu plus adapté, mais me suis dit que j’allais peut-être un peu loin dans le détail 🙂 ). Par contre, les manches ont été réalisées en satin de polyester  pour enfiler plus facilement le manteau.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

– Le patron –

Au tout début, ne trouvant pas exactement le modèle souhaité, j’avais en tête de me baser sur le Kelly Anorak de Closet Case patterns. Mais ensuite, je suis tombée sur un article de Thread&needles, qui présentait notamment les patrons de la marque Waffle patterns. En consultant le site de la boutique, j’ai immédiatement flashé sur le modèle Tosti. Il correspondait vraiment bien à ce que je souhaitais : une coupe ajustée, une jolie capuche qui peut s’enlever, pleins de poches dont une intérieure et pleins de surpiqûres comme j’aime. 😀

Petit détail : le patron n’était disponible qu’en anglais. Mais après avoir parcouru la notice, je fus assez rassurée : les schémas sont très détaillés et permettent de comprendre assez facilement. Il faut tout de même avoir des bases en anglais et prendre le temps de lire. Mais pour des personnes, qui comme moi ne sont pas des spécialistes de cette langue, il n’y a rien d’insurmontable. 😉

J’ai choisi d’utiliser la version pdf. Le nombre de pièces est impressionnant : 37 pièces réparties sur 73 pages à assembler et découper. Cela est fastidieux, certes, mais ce genre de travail ne me dérange pas (est-ce que quelqu’un me comprend? ou suis-je réellement folle d’aimer mes séances de découpage-collage?^^)

IMG_20180204_112003

– Le choix de la taille –

Le patron n’est pas forcément conseillé pour des tissus épais. De plus, il était probable que le softshell seul ne tienne pas suffisamment chaud, si les températures descendent un peu trop bas, nécessitant donc de mettre un pull supplémentaire. Pour ces deux raisons, j’ai préféré partir sur la taille supérieure (T.38) à celle préconisée par le patron. Les mesures du vêtement fini m’ont également aidé à prendre cette décision. Au final je ne regrette pas ce choix, le manteau est ajusté, mais me permet de mettre une veste polaire dessous.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

– La découpe des pièces –

Cette étape fut assez longue et pas seulement à cause du nombre de pièces. J’ai surtout voulu prendre mon temps, car je savais qu’une erreur à ce moment là pouvait être compliquée à rattraper au moment de l’assemblage. J’ai numéroté mes pièces directement sur les tissus et ai reporté le plus précisément possible l’ensemble des repères.

– La création des poches –

Comme indiqué plus haut, le modèle Tosti propose de nombreuses poches : 4 sur le devant (avec différentes versions possibles sans et avec fermeture à glissière), 1 sur la manche et 1 à l’intérieur dans la doublure.

Pour les deux poches au niveau de la poitrine, j’ai pris le partie de ne réaliser que les rabats, car je ne voyais pas trop leur utilité, si ce n’est pour faire joli :-). Il s’agit donc de fausses poches. Pour avoir de jolies surpiqûres, le rabat est doublé avec une gabardine de la même couleur, permettant ainsi de limiter les surépaisseurs.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai ensuite réalisé les deux poches basses du devant. Ce fut certainement l’étape, qui m’a demandé le plus réflexion. Même si le modèle proposait déjà deux versions, j’avais envie de poches à la fois fermée (pour pouvoir y glisser mes clefs par exemple) et de poches ouvertes, avec de la fourrure, dedans pour mettre facilement mes mains bien au chaud^^. Pour pouvoir réaliser ce type de poches complétement contradictoires :-), j’ai choisi de reprendre le principe de la poche plaquée, proposée sur le Kelly anorak et de positionner une poche zippée à l’intérieur de la première, comme s’il s’agissait d’une poche secrète, que personne ne voit, sauf moi. 😉 Mon idée est certainement un peu compliquée, mais je suis ravie du résultat. Maintenant, il reste à voir avec le temps, l’utilité de cette poche 2 en 1. 🙂

IMG_20180113_190014_526

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai également choisi de poser la poche sur la manche, aimant beaucoup ce détail, proposé par le modèle. La couture du softshell ne fut pas simple à ce moment-ci, car cette matière ne tient pas vraiment une fois pliée au fer (ce qui est aussi un avantage car mon manteau ne se froisse pas^^). Il a donc fallu faufiler cette pièce avant de pouvoir l’assembler à la manche. Par contre, cette poche n’a pas vraiment d’utilité : pas grand chose rentre dedans, même pas une carte. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La dernière poche se situe à l’intérieur. Il s’agit d’une poche passepoilée à deux rabats. Je ne connaissais pas la technique employée, que j’ai trouvé bien plus simple que celle que j’utilisais jusqu’à présent. Par contre j’ai eu un problème avec le rabat du dessus, je n’avais plus assez de tissu pour le former (erreur lors de la découpe?). J’ai eu à ce moment là, la flemme de le refaire. En écrivant cela, je me rends compte de mon esprit totalement contradictoire : je suis capable de découper/assembler 73 pages, recommencer 3 fois une poche du devant, mais par contre, j’ai la flemme de découper un nouveau petit rectangle?! 🙂 Bref, n’essayons pas de comprendre. 😉 Le plus important est que le rendu de cette poche me convienne.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IMG_20180204_110713

– Le montage du manteau –

Mes poches terminées, l’assemblage s’est plutôt bien passé. J’ai dégarni au maximum les valeurs de couture, afin de pouvoir gérer au mieux les surépaisseurs. J’ai eu un petit souci avec les surpiqûres : certains points ne se faisaient pas. Je ne sais pas exactement la raison de ce problème, car j’ai modifié plusieurs éléments en même temps pour le résoudre : remis mes fils, changé l’aiguille et réglé la tension du fil.

20180121_115123

– La capuche –

Celle proposée dans le modèle n’était pas bordée de fourrure, mais si j’ai eu envie de faire ce manteau, c’est à cause de cette caractéristique. 🙂 J’ai donc inséré un rectangle de fourrure plié en deux entre la capuche et sa doublure. Ce fut vraiment délicat car il y avait bien 1 cm d’épaisseur, mais ma machine a tenu le coup (même si elle a affiché 3 fois un message d’erreur – ouille le moteur…) et aucune aiguille n’a été cassé. Bref pas sûre que je retenterai l’expérience. La largeur de ma bande est peut-être un peu grande donnant à la capuche une ampleur importante. Mais ça passe et au moins je n’aurai pas froid à la tête. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le détail que j’aime par dessus tout dans ce modèle est la possibilité de pouvoir enlever la capuche. Cela me permets donc de supprimer ma capuche très hivernale et de pouvoir porter mon manteau comme un anorak à la mi-saison. Bref, j’adore.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

– Petits détails –

Parce que je tenais à ce petit détail, j’ai cousu à la main un petit écusson sur la deuxième manche. J’ai mis du temps à le trouver celui-ci^^. Il provient de chez Tissus du renard. Et puis bien sûr, une petite étiquette pour finir complétement mon manteau.^^

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IMG_20180204_110626

20180126_191710

SAMSUNG CAMERA PICTURES

– Et pour finir… –

J’aurais encore pas mal de péripéties à raconter sur la réalisation de ce projet. Mais pour l’instant, je vais m’arrêter ici (par exemple, j’ai en tête de faire un article spécifique sur la couture du softshell, car j’ai plein de choses à dire à ce sujet :-D).

Comme vous l’aurez compris, ce fut un de mes plus gros projets. Il a été très prenant, parfois stressant, mais quel joli challenge, qui m’a tellement appris! Je ne pensais pas un jour arriver à réaliser ce type de projet. Ce fut juste magique de voir apparaître petit à petit, ce que j’avais en tête.^^

IMG_20180204_111900

Il clôture aussi d’une jolie façon ma garde-robe capsule 2017.

A très bientôt pour un petit debrief à ce sujet ! 😉

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Publicités

30 réflexions au sujet de “Un manteau et une capuche bordée de fourrure”

  1. il est vraiment superbe ! j adore la couleur et le coté doudou avec la fourrure, les poches sont bien pensées : la tirette pour la sécurité mais la fourrure pour se réchauffer les mains ! indispensable.
    je suis intéressée par ton expérience sur le softshell, je n’ai jamais osé me lancer là dedans pourtant j ‘adore ce style de vêtement pour faire du sport. ET ca va finalement très bien en versions « ville » aussi.Merci pour le partage

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton message! Moi aussi j’ai beaucoup hésité avant de me lancer, ce n’est pas la matière la + simple à coudre, on est bien d’accord^^ Ce sera avec plaisir que je partagerai mon expérience à ce sujet. Je vais tenter de faire cet article rapidement 🙂

      J'aime

  2. Oh my god! Mais quel travail et tous ces détails et ces coutures parfaites, alors ça pour un final c’est un final! Un grand bravo à toi! La coupe est très belle et j’adore ce bleu. Du coup je me demande bien ce qui va suivre pour 2018.
    Des bisous

    J'aime

  3. Que dire? Le travail est remarquable, les finitions sublimes. Quant à savoir si je comprends ton goût pour la découpe et l’assemblages de la septantaine de page, c’est… NON. Résolument pas 😀

    J'aime

  4. Il est superbe ce manteau ! Un peu déçue par mon pepernoot de la même créatrice, je me dis que celui-ci pourrait être une bonne alternative pour l’année prochaine !

    J'aime

    1. Ah oui, à quel niveau as-tu été déçue? De mon côté, pour le Tosti, ce fut une belle découverte (un patron vraiment bien détaillé et des jolies finitions bien pensées). Merci en tout cas pour ton message^^

      J'aime

  5. Ouahhh ! Le boulot de ouff! Et ces finitions, j’applaudis des 2 mains et des 2 pieds !
    Je couds mais je ne pense pas pouvoir « accoucher » d’un projet pareil … Surtout avec mon côté … bordélique ou sinon un projet d’une année ! Vraiment ! C’est top ! Et cette fourrure : top ! Moi, la dernière fois … 2 aiguilles y sont passées … Bref, tu as de quoi être fière ! Sacré bébé !

    Aimé par 1 personne

    1. Hihi merci beaucoup^^ Oui cela peut être une bonne idée de l’étaler sur un an, faut juste pas perdre la motivation en cours de route 😀 Là j’avoue qu’après un mois et demi dessus, j’avais vraiment envie que cela se termine^^

      J'aime

  6. Magnifique manteau! Qui me fait découvrir par la même occasion ton joli blog!
    Quelle fierté cela doit être de parvenir à obtenir le manteau de ses rêves..! Je ne me suis encore jamais lancée dans un tel projet, mais ce n’est pas l’envie qui me manque, et le tien me pousse un peu plus à sauter le pas. J’ai dans l’idée de me faire un blouson d’équitation, mais 1.la rechercher du tissu idéal relève d’un vrai casse-tête, et 2.je n’ai pas de patron correspondant exactement à ce que je voudrais donc il faudrait faire plein d’adaptations…!

    J'aime

    1. Merci beaucoup d’être passée par ici^^ Tout à fait, je suis tellement contente d’être arrivée à réaliser ce joli projet et maintenant de prendre autant plaisir à le porter^^ Arff je te comprends, que cherches-tu comme type de tissu?

      J'aime

      1. Je pensais justement à du softshell, ou alors un tissu imperméable mais qui ne fasse pas plastique, doublé de polaire. Bref, pas facile. J’avais commandé des échantillons de tissu « spécial équitation » sur halldetissus.com, mais les coloris ne me plaisaient pas (bleu trop pétant).

        J'aime

      2. Ah oui pas simple… Concernant le softshell, mis à part Rascol, j’en ai vu aussi chez Tissus actifs, ils ont également d’autres produits techniques. Est-ce que tu connais?

        J'aime

  7. Il est superbe ce manteau, j’adore toutes ces finitions ! Je ne connaissais pas cette matière, le softshell, ça à l’air bien pratique (j’essaierais d’y penser si je me recouds un coupe vent;) )

    Aimé par 1 personne

Répondre à Un trésor dans mon placard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.