05 Garde-robe capsule – Un second haut fleuri

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une blouse brodée à la machine, voici le titre qu’aurait dû avoir cette article. Mais voilà cette blouse, très jolie dans ma tête, est encore loin de l’être en vrai :-). Je suis toujours entrain de chercher un moyen simple de la réaliser et pour l’instant ce projet est au point mort. Mais je ne désespère pas! J’en rêve depuis plusieurs mois et à un moment donné, je finirai bien par y arriver. Il me faut juste du temps. Donc pour l’instant, j’ai préféré ne pas l’associer au challenge garde-robe capsule 2017 et je me suis rabattue sur une cousette bien moins prise de tête. 🙂

05blouse

Je présente donc, en cette fin de mois, une nouvelle blouse Hoya. Après avoir terminé ma première version, j’ai eu envie très rapidement d’une deuxième. Je souhaitais une version dans un tissu fleuri sur fond noir, fluide avec un joli tombé. J’avais eu un petit coup de coeur pour une version du tableau d’inspiration de Deer and Doe, et voulais ma petite version. 🙂

Pour cela, j’ai utilisé un tissu crêpe de Mondial Tissus, dont l’imprimé correspondait bien à ce que je recherchais. Ce tissu a l’avantage de peu se froisser et a un joli tombé. Par contre, il s’agit d’un polyester, il est donc possible qu’il ne soit pas le plus agréable à porter. A voir dans le temps, si c’est le cas ou pas.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce tissu étant assez chargé, j’ai préféré faire simple pour cette version, notamment en supprimant les revers. J’ai également enlevé la doublure pour plus de légèreté. Comme pour l’encolure dos, j’ai posé un biais sur les 2 pièces du devant. Par ailleurs, comme le tissu ne se froisse presque pas, il est très difficile de marquer les plis. Pour avoir de plus jolies finitions, j’ai surpiqué à 1 mm plusieurs endroits comme l’encolure ou les coutures épaules.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Autre petite modification : je n’ai pas cousu les deux pièces du devant ensemble, car je préfère le rendu un peu drapé des deux pans qui se croisent. Du coup, l’ouverture est très large (même après avoir diminué la profondeur du décolleté de 5 cm), mais cela ne me gêne pas, car je porte presque tout le temps des débardeurs.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, comme pour ma première version, j’ai ajusté la taille en enlevant 1,5cm de chaque côté et j’ai réalisé un simple ourlet pour le bas. Je n’ai, pas contre, rien changé au niveau des manches, trouvant le rendu très sympa sans revers.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au final, cette version fut bien plus simple à réaliser que la première… En même temps, en ayant autant simplifier le modèle, le contraire aurait été étonnant :-). Je l’aime bien ma petite blouse, même si j’ai un doute sur sa portabilité, étant donné le type de matière utilisé. Maintenant que les températures ont monté en flèche, il est compliqué de la porter, mais je la sortirai volontiers cet automne pour la tester, et je l’espère, pour l’adopter!^^

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour terminer, retournons une nouvelle carte! Et hop, le mois prochain, ce sera une combinaison estivale que je souhaiterai réaliser. A très vite !^^

06Combinaison

Une chemise fleurie à col blanc

IMG_20170514_091307

Au mois d’avril, lorsque le beau temps était au rendez-vous, j’ai eu une envie soudaine de transformer mon tissu marguerite en un haut léger pour les jolis jours de printemps. Venant de faire l’acquisition du modèle Mélilot de Deer and Doe, je me suis dit qu’une chemise à manche courte serait parfaite pour cette viscose, achetée il y a quelques mois chez Pretty mercerie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour valider mon choix, j’ai réalisé un petit schéma de ma future chemise. Je voulais notamment un col contrastant, afin de mettre en valeur l’arrondi de ce col, que je trouve très joli.

Schéma

J’ai préféré supprimer les revers des manches pour cette version. J’ai rallongé d’environ 1 cm la longueur des manches pour couvrir un peu plus les bras. Certes, j’ai été timide pour cette modification 🙂 et je ne suis pas sûre que cela change grand chose au final. Mais j’avais peur qu’en prolongeant plus, les manches rebiquent vers l’extérieur.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IMG_20170514_091517 (2)

Autre modification : le bas de la chemise étant un peu trop carré à mon goût, j’ai préféré l’arrondir un peu plus. Le dos descend également plus bas que le devant. Je n’étais pas hyper convaincue par le rendu en l’essayant. Trouvant le derrière trop long, je souhaitais déplacer l’ourlet au même niveau que le devant. Mais maintenant en visionnant les photos, je me rend compte qu’il n’y a vraiment rien de choquant. Donc ok, j’arrête de chipoter et laisse mon dos tranquille :-).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IMG_20170514_091346

Ce projet a été également l’occasion d’apprendre à monter une bande de boutonnage cachée. Pour rendre encore plus complexe cette étape (:-D), je me suis mise en tête de faire un joli raccord à cette endroit. J’ai passé au moins une heure à simplement bien positionner ma viscose sur la table pour être certaine que la correspondance soit bonne. Bref, je me suis appliquée, pour au final me rendre compte que j’avais oublié un tout petit détail : les 2 pièces doivent se superposer… 🙂 Du coup, les raccords sont bien seulement quand les tissus sont côte à côte. Bref, c’est totalement loupé… Je m’en suis beaucoup voulue sur le moment, mais par la suite, d’autres détails que j’aime beaucoup, m’ont fait oublier ce raté.

L’autre point d’attention se situe au niveau de l’encolure. J’avais déjà réalisé un col avec pied de col, mais ici le col contrastant est vraiment visible. Il me paraissait donc encore plus important de soigner sa réalisation (sinon, je risquais de ne pas vouloir la porter). Par ailleurs, en mode je pousse le détail à l’extrême, je souhaitais que mon col soit en viscose, avec une bonne tenue, mais sans être trop rigide. Étant donné mon niveau d’exigence, je ne pensais pas arriver à trouver le juste milieu. Mais finalement, je suis ravie du résultat : j’ai utilisé un entoilage thermocollant très souple et fin, qui a permis d’alourdir ma viscose sans la rendre cassante pour autant.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai, par contre, un peu galéré pour la boutonnière du pied de col. J’ai dû la recommencer plusieurs fois, et ne suis pas vraiment arrivée à la positionner au milieu. Mais cela ne m’empêche pas d’aimer ma petite chemise. D’ailleurs, je me surprends à aimer la porter boutonnée jusqu’en haut, alors qu’en temps normal, je préfère les hauts à encolure dégagée.

IMG_20170514_091316

IMG_20170514_091310 (2)

Que dire de plus de ce modèle ? Et bien, le rendu ajusté de cette chemise me plaît beaucoup : ni trop ample, ni trop cintré pour pouvoir respirer :-). Elle est élégante, féminine et en même temps, très agréable à porter. J’avais un doute sur la façon de la porter, mais finalement, je pense qu’un simple jean avec des chaussures à talon font très bien l’affaire. Je ne l’ai pas énormément mise ces dernières semaines, mais là le soleil pointe de nouveau son nez, donc elle risque d’être souvent de sortie ces prochains temps^^.

IMG_20170514_091345

IMG_20170514_091234 (2)

04 Garde-capsule – Un pantalon 5 poches

SONY DSC

A vrai dire, je ne pensais pas revenir de si tôt par ici. 🙂

Pour le projet Garde-robe capsule du mois d’avril, j’avais choisi de réaliser un pantalon Ginger. Comme il s’agissait d’un gros projet, j’avais pris un peu d’avance en le commençant en mars. Mais voilà, après avoir découpé mes pièces, la motivation s’est envolée. Ceci certainement à cause d’un gros doute au sujet du tissu choisi : je l’avais acheté quelques mois plutôt au Marché du tissu. Sur le coup, son élasticité et son aspect jean foncé m’avait séduite. Mais au moment de le découper, je l’ai trouvé vraiment très rigide et me suis demandée s’il serait vraiment agréable à porter. Par ailleurs, ce type de pantalon reste un basique, et comme je l’ai déjà cousu une première fois, il y avait 3 ou 4 projets qui me tentaient bien plus que celui-ci^^. Après un mois et demi d’hésitation, je me suis enfin décidée à le poursuivre. Pourquoi? Parce qu’il restait une semaine avant la fin du mois, et je ne me voyais pas rendre feuille blanche pour le mois d’avril (et aussi parce qu’un nouveau pantalon dans ma garde-robe ne serait vraiment pas de trop).

SONY DSC

Il me restait donc que quelques jours pour le terminer et comme il y avait pas mal d’étapes, cela ne semblait vraiment pas gagné cette histoire… Mais y réfléchissant, c’est certainement ce côté « cap ou pas cap de terminer dans les temps? », qui m’a le plus motivé à avancer.

SONY DSC

Lors de la découpe, j’ai tout d’abord retracé la fourche pour que celle-ci soit moins prononcée. Lorsque je vois le résultat, j’ai l’impression qu’il y a moins de plis sur l’arrière des cuisses, mais pas évident de comparer avec ma première version, car les tissus sont différents. Bref, pour le moment, je ne sais pas trop quoi penser de cette modification.

Comme pour mon pantalon jaune, je suis partie sur un 36 et ai remonté la taille de 3cm pour avoir une taille ni haute, ni basse. J’ai également dû revoir les coutures de côté au niveau des cuisses. Pour cela, avant même de commencer à coudre, j’ai bâti les jambes pour pouvoir essayer le pantalon. J’ai ensuite réalisé les ajustements et puis j’ai marqué au crayon les lignes de couture qui me convenaient, avant de découdre ma couture provisoire. Après coup, je me suis rendue compte que la notice préconisait effectivement de réaliser les ajustements au tout début. Je n’avais pas lu ce petit passage plutôt important :-).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour le reste, je n’ai pas rencontré de problème particulier. Je le redis, mais vraiment la notice est bien détaillée : on nous indique, par exemple, quand surjeter ou s’il faut retourner la pièce ou pas. Les schémas sont clairs et permettent de bien comprendre comment sont positionnées les pièces.

Même si c’était la 2ème fois, je suis allée doucement pour faire la braguette. J’avais choisi de réaliser des surpiqûres contrastantes, pour avoir un rendu jeans. Cela peut être vite moche si on dévie un peu. Je suis donc allée à vitesse réduite pour éviter d’avoir à tout découdre.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour les poches, j’ai réalisé les mêmes surpiqûres que mon autre pantalon. J’ai juste changé la façon de les appliquer sur les pièces dos : au lieu de coudre deux fois pour faire les deux surpiqûres et donc avoir quatre points d’arrêt, je suis partie sur un côté et j’ai fait le tour pour revenir au même point. Je me suis dit que cela serait peut être plus solide ainsi. A voir dans le temps, si c’est bien le cas.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour les finitions, j’ai ajouté des clous à griffes sur les poches du devant seulement. Car ce type de clous ne tient pas dès qu’il y a trop d’épaisseurs. Donc impossible de les poser sur les poches arrières.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le pantalon est fermé grâce un bouton métallique que j’aime beaucoup. Certainement, un peu gros (ma boutonnière me semble énorme!), mais cela me va.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai terminé ce pantalon hier, donc le dernier jour d’avril. Je n’ai donc pas encore assez de recul pour savoir s’il sera assez confortable pour être porté. J’espère! Car j’aime vraiment son côté habillé, qui me permettra, notamment, de le mettre pour aller travailler. Franchement, vu mon niveau de motivation, je ne pensais pas que cela serait possible de le finir en une semaine. Je crois que ce projet a vraiment sa place dans ma garde-robe capsule. Car sans ce challenge, je pense qu’il serait resté longtemps dans un coin.

SONY DSC

SONY DSC

Pour terminer, à la fin de ce mois de mai, je présenterai un haut. J’ai deux pistes en tête : une casse-tête et une + simple, histoire d’avoir un plan B si jamais mon premier projet n’avance pas.

Belle semaine à tous!

05Haut

Enregistrer

Une blouse cactus

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Aujourd’hui, je viens par ici pour parler de ma petite blouse Hoya, réalisée récemment.

L’article de Deer and Doe présentant ce modèle m’a donné envie de la faire et notamment le tableau d’inspiration, qui présentait des versions de cache-cœurs vraiment très jolis^^.

J’ai choisi une viscose d’une ancienne collection de Mondial tissus. A la base, ce tissu était destiné à être la doublure d’une veste. Mais cette dernière n’a jamais vu le jour et puis tout compte fait, je ne suis pas sûre que ce genre de tissu soit adapté pour être utilisé en doublure. Il me semblait bien mieux rentabilisé en top. D’autant plus que j’arrivais plutôt bien à le visualiser en blouse Hoya.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par contre, j’avoue avoir hésité avant de me lancer dans ce projet. Cette blouse est doublée sur le devant : le tissu et la doublure sont assemblés au dos comme s’ils ne formaient qu’une seule pièce et surtout la couture du bas les relie. Cette particularité m’a rappelé ma blouse jaune. Trouvant le devant trop transparent, j’avais doublé ma viscose avec un voile de coton. Après quelques lavages, mes deux tissus n’avaient plus exactement la même longueur, et un excédent de tissu est apparu sur le bas. Mon haut reste portable, mais suite à cette expérience, je suis méfiante sur ce type de doublure. Pour éviter au maximum que mes tissus réagissent différemment au lavage, j’ai préféré doubler ma blouse avec une viscose blanche. J’ai également cherché un moyen pour ne pas assembler mes tissus sur le bas, mais étant donné le montage de la blouse, cela m’a semblé vraiment compliqué.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Lors du montage, j’ai porté une attention particulière aux revers du devant. Mon tissu étant très fin et fluide, j’avais peur qu’ils ne tiennent pas dans le temps. J’ai donc préféré les renforcer avec un entoilage très fin.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, pour que la doublure reste bien en place, j’ai piqué le long du plis du revers.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’assemblage des 2 pans du devant est plutôt simple, mais il est important de bien suivre les indications, pour ne pas se tromper de repères (il faut bien aligner les deux repères au niveau du décolleté, chose que j’ai mis un peu de temps à comprendre…).

De plus, j’ai tracé une ligne entre le repère du haut et celui du bas, afin de coudre droit (on ne la distingue pas trop sur la photo ci-dessous, mais si si il y a une belle ligne rose  au milieu 😀 ).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Niveau modification, j’ai préféré rallonger les pièces du devant et dos de 3 cm, car je les trouvais un peu trop courtes sur moi. Souhaitant avoir de jolis revers aux niveaux des manches, je les ai également rallongées de 3 cm. Le modèle proposait de coudre directement le bouton sur la patte de manche et la manche. Pour faciliter le repassage, j’ai préféré réaliser des boutonnières .

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais la plus grosse modification se situe au niveau de l’encolure. J’avais envie que mon revers blanc se continue dans le dos. J’ai donc ajouté un col de la même largeur que les revers.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sur l’extérieur, le résultat me convient. Par contre, l’intérieur n’est pas terrible. A cause des surépaisseurs générées par le col, je n’ai pas pu rabattre mes coutures vers le dos et donc cacher les bords sous le biais de l’encolure, comme préconisé. Du coup, je les ai laissées ouvertes. Cela aurait pu faire l’affaire, si mon surjet avait été bien droit. Mais ce n’est pas la cas : j’ai eu du mal à passer les surépaisseurs sans glisser. Bref, je crois que je ne retenterai pas ce petit col.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, lors du premier essayage, le rendu non ajusté ne m’a pas séduit (ça, c’était prévisible, mais je voulais tester 🙂 ). J’ai donc préféré la réduire de 1,5cm de chaque côté au niveau de la taille.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dernier point : le patron est proposé avec une parementure sur le bas. C’est la première fois que je vois un modèle conçu ainsi. Par contre, sur cette blouse, j’ai choisi de réaliser un ourlet simple, car avec déjà 4 épaisseurs de tissus sur une partie du devant, je trouvais qu’une cinquième serait de trop.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le rendu final me convient, elle est agréable à porter au quotidien. Le décolleté est un peu trop prononcé à mon goût, mais je mets quasi tout le temps des débardeurs donc aucun problème de ce côté là. Par contre, si je devais la refaire, je modifierai quelques petites choses. Tout d’abord, je supprimerai la doublure, qui je trouve, à tendance à alourdir le devant et rechercherai un moyen pour faire le revers autrement. Par ailleurs, quitte à mettre un débardeur, je pense que je n’assemblerai pas les deux pans ensemble. Dans l’idée, j’aimerai avoir un haut très léger avec une forme cache-cœur un peu plus prononcée. Bref, ça sent le hacking… Affaire à suivre !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enregistrer

Une pochette pour mes patrons pdf

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il y a quelques semaines, j’ai eu envie de mettre en valeur mes patrons pdf. Jusqu’à maintenant, je les rangeais dans une simple enveloppe. Celle-ci était, certes, tout à fait fonctionnelle, mais j’avais envie que mes patrons pdf deviennent presque aussi beaux que leurs cousins en pochette. 🙂

J’ai donc cherché un moyen de confectionner facilement et rapidement une pochette en utilisant 2 feuilles de papier rigide. Après quelques essais, voici le résultat : il s’agit d’un étui à soufflets, qui s’ouvre par le milieu pour pouvoir ranger facilement les pièces du patron et la notice.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il reste fermé grâce aux petits rabats placés au centre. Pour ouvrir, il suffit de soulever l’extrémité de la pièce supérieure.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai réalisé plusieurs versions en variant les motifs. Ayant repéré de jolis feuilles colorées chez Cultura, je pense que les prochains seront en couleur (et cela m’évitera d’épuiser prématurément ma cartouche d’encre noire 🙂 ).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Si vous avez dix minutes devant vous et qu’une petite séance de pliage collage vous intéresse, mon patron de pochette peut être téléchargé par ici. A savoir, ce modèle est un peu plus grand que les pochettes en photo. Une fois formée, les dimensions sont de 16,5cm x 23cm, soit à peu près celles d’un patron pochette.

Concernant les fournitures, il faut 2 feuilles A4 de papier rigide (j’ai utilisé du papier 160g), du ruban adhésif et des ciseaux.

Voici en image, les explications du montage :

Etape 1 (Copier)

Etape 2 (Copier)

Etape 3 (Copier)

Etape 4 (Copier)

Etape 5 (Copier)

Etape 6 (Copier)

Etape 7 (Copier)

Mes patrons pdf ainsi customisés n’ont plus honte de se montrer et peuvent s’installer fièrement à côté de mes autres patrons . 😀

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Prochaine étape : réaliser un nouveau rangement car ils commencent à être un peu serrés dans le premier (oui la photo ci-dessus est totalement truquée, en même temps à qui aurais-je pu faire croire que j’avais seulement 7 patrons ?^^ ).

03 Garde-robe capsule – Un sweat tout doux

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le mois dernier, j’ai eu très envie d’un vêtement doudou. Le genre de pièce confortable dans laquelle on aime se réfugier après une journée de travail^^.

J’avais repéré depuis quelques temps le sweat à capuche de Papercut. Avec ces manches raglans et sa poche kangourou, il m’a paru tout à fait adapté pour mon projet doudou. 🙂

Pour le tissu, je souhaitais partir sur une matière toute douce. Comme je devais utiliser un jersey pour ce modèle, j’ai eu peur que la recherche du bon tissu soit longue. Mais finalement, un seul tour chez Mondial tissus fut suffisant pour trouver mon bonheur : un jersey marinière avec l’envers aussi doux que Coco ma peluche coccinelle. 😀

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Concernant l’étape couture, je l’ai trouvé assez simple. Les explications sont en anglais, mais j’avoue ne pas avoir vraiment pris le temps de les lire (ce n’est pas pour toute de suite que la couture me motivera à progresser en anglais 🙂 ).  Lors du montage, je me suis seulement aidée des schémas. Les marges de coutures du patron sont de 1 cm. Mais ayant réalisé la plupart des coutures à la surjeteuse, mes marges sont de 7mm, ce qui n’est absolument pas gênant pour ce type de modèle, je trouve.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La seule difficulté rencontrée a été de bien aligner les rayures du devant, du dos et de la poche.  J’ai également tenté de faire pareil pour les manches. Mais même si cela n’est pas complétement raté 🙂 , je n’en vois pas vraiment l’utilité, dans la mesure où l’alignement se voit seulement lorsque je me tiens bien droite avec les bras le long du corps. Bref, le genre de position peut probable quand on porte un sweat. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai réalisé une seule modification. Le modèle propose de doubler la capuche. Dans mon cas, avec un tissu épais, j’ai préféré ne pas le faire. J’ai modifié le patron en allongeant le bord de la capuche. En pliant simplement ce bord, cela m’a permis de former la coulisse pour le cordon.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour la cordelette, j’avais en tête de partir sur une couleur vive pour égayer un peu ce sweat. Mais ce fut assez compliqué de trouver la bonne couleur. J’ai donc choisi d’utiliser une pelote de laine… Je doute que cela soit une bonne idée, mais je teste et verrai bien si cela tient après plusieurs lavages.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, j’aime beaucoup la finition du bas : une large bande resserre le sweat, permettant de rester bien au chaud^^. C’est simple mais efficace. La même finition est proposée pour les manches, mais là je trouve les bandes un peu trop longues et suis donc obligée de les retourner. Je me note de les diminuer de moitié, si jamais je souhaite me refaire un nouveau sweat.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au final, voici un projet qui fut très vite adopté, et cela avant même de l’avoir vraiment terminé (j’ai mis le cordon 3 semaines après 🙂 ). Je n’ai qu’un seul regret : le jersey commence à boulocher après 3 lavages… Bref, j’ai peur que sa jolie texture soit éphémère. Dommage! Dans tous les cas, j’ai découvert un patron simple et rapide à coudre, que je referai avec plaisir si une nouvelle envie de vêtement doudou me prends. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vous l’aurez compris, en cet fin mars, j’ai choisi ce sweat pour la catégorie Haut Jersey de ma garde-robe capsule. Il n’était pas prévu au départ, mais il m’a permis de prendre de l’avance sur les catégories suivantes un peu plus fastidieuses. Le mois prochain, ce sera la catégorie Pantalon (hum, allez gogo, j’y vais^^).

D’avance bon week-end ! 🙂

 

Enregistrer

02 Garde-robe capsule, Un pyjama

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En ce dernier jour de février, je viens présenter par ici le 2ème projet de ma garde-robe 2017.

J’avais choisi, en fin de mois dernier, la catégorie Lingerie. J’avoue que ce n’est pas cette catégorie qui m’a le plus inspirée. J’ai pleins d’autres idées pour les autres, mais pour celle-ci, je n’avais qu’une vague idée de projet. Je l’ai finalement choisi car je n’ai pas beaucoup de pyjamas pour l’hiver.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le point de départ de ce pyjama fut mon tissu en jersey gris imprimé avec de petites nageuses. Je l’ai acheté en Vendée lors d’une virée chez Tissus du Renard, sans vraiment savoir ce que j’allais pouvoir en faire. Mais j’ai trouvé ces petites madames très sympathiques et comme en ce moment je prends beaucoup de plaisir à aller nager, cela m’a rappelé mes séances. Donc au final, ce fut difficile de résister à ce tissu plutôt original :-).

Ensuite, est venue la question : Que faire avec 1m20 de ce jersey ? J’ai eu beau réfléchir un certain temps, je n’ai pas eu d’autres idées que de le transformer en pyjama. Voulant une version assez ajustée, mais quand même confortable, j’ai utilisé un modèle de la marque Papercut : le haut Coppélia. Il s’agit d’un modèle type cache-cœur à manche raglan, qui peut être réalisé en deux hauteurs différentes. Je suis partie sur la version longue qui est fermée sur les côtés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Concernant la réalisation, je trouve qu’il s’agit d’un modèle plutôt simple et rapide à réaliser. Même en n’étant pas hyper à l’aise avec l’anglais, j’ai bien compris (il y a plein de schémas qui facilitent grandement la compréhension :-)). La seule difficulté se situe au niveau de l’encolure : il faut bien tirer sur la bande d’encolure quand on l’assemble aux différentes pièces dos, manche et devant, afin d’éviter que l’encolure baille (hum, je viens de me relire, ce n’est pas très clair mon histoire, pas facile de décrire ! :-)).

Par ailleurs, le modèle propose de terminer les manches et le bas en ajoutant des bandes aux extrémités. J’ai préféré réaliser un simple ourlet à l’aiguille double. Les manches ont été également un peu raccourcies.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour compléter ma tenue, j’ai fait simple en partant sur un modèle de pantalon, que je connais bien, puisque déjà cousu deux fois. Il s’agit du bas de pyjama Tamagotshi Breton. C’est un pantalon assez ample avec élastique à la taille. Niveau modification, j’ai un peu réajusté les dimensions car en positionnant un pantalon de pyjama sur le patron, je l’avais trouvé un peu trop ample à mon goût (Mémo pour moi même 🙂 : je suis partie sur la taille 34 avec marge et ai cousu à 2cm au lieu de 1,5 au niveau des coutures extérieures des jambes).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En ce qui concerne le tissu, je ne sais pas exactement quel type de matière il s’agit. Quoiqu’il en soit, il est lourd et en même temps très fluide. J’adore ce type de tissu, qui dans ce cas, m’a semblé plutôt bien adapté pour un pyjama d’hiver.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au final, cette version de pyjama me plaît bien. J’aime la forme cache-cœur du haut, que je trouve plutôt féminine, étant donné l’imprimé… Finie seulement ce week-end, il ne reste plus qu’à la tester :-).

02-pyjama

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et pour terminer, voici la carte de mon prochain projet. Il s’agit d’un sweat tout doux. Il est déjà réalisé, car j’ai besoin de prendre un peu d’avance sur d’autres projets, beaucoup plus importants. Rendez-vous donc le mois prochain pour les présentations !^^

03-mars