07 Garde-robe capsule – Un short en lin

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce projet aurait tout à fait sa place dans ma catégorie « Les indispensables », décrite l’an dernier par ici. Dans quelques semaines, je pars sur les côtes bretonnes et il m’a semblé qu’un short supplémentaire ne serait pas de trop dans ma valise. Mais voilà, le problème avec ce type de projets est qu’ils ne me font pas vraiment rêver. Il n’y a pas de réelle envie derrière, seulement un simple besoin. Coudre devant avant tout rester un plaisir, il m’est alors difficile de les mener à bout. C’est certainement pour cette raison, que j’ai décidé, à la fin du mois dernier, de l’associer à ma garde robe capsule. Ainsi, ce projet s’est transformé en challenge, ce qui est pour moi, un bon carburant pour avancer.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans ma garde-robe, j’ai un short en lin que j’apprécie beaucoup, même s’il est un peu grand pour moi et qu’une ceinture est obligatoire pour qu’il tienne en place. J’ai donc souhaité en réaliser un, qui soit bien à ma taille. Pour le tissu, je suis partie sur un joli lin, vraiment souple, trouvé chez Mondial tissus. Je ne sais plus, s’il s’agissait d’un 100% lin, mais quoiqu’il en soit, je n’ai pas mis longtemps à me décider à l’acheter, trouvant sa texture parfaite pour réaliser mon short.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour le patron, je suis partie sur un modèle Burda (n°6897), acheté au format pdf par ici. J’aimais bien la coupe simple,qui me faisait penser à mon autre short. Bon, il est vrai – j’avoue 🙂 – que la raison principale de mon choix fut le prix du patron. Car quand le premier du mois, on a déjà dépensé 80% du budget couture, qu’on s’est fixé pour le mois, il faut bien à un moment donné, commencer à être raisonnable. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’était la première fois, que j’achetais un Burda au format pdf. J’avais un peu peur au départ que les différentes feuilles composant la planche patron soient un casse-tête à assembler. Mais au final, je n’ai pas trouvé que l’assemblage fut plus laborieux qu’un autre patron pdf : on retrouve des repères sur chaque feuille et un plan d’assemblage est donné en première page. La seule chose que j’ai mis du temps à trouver, fut le carré de vérification de la mise à l’échelle, qui se trouvait à la 25ième page. Pour les explications, de mémoire, elles sont similaires à celle des patrons pochette de la marque. Mais j’avoue ne pas les avoir vraiment suivies, préférant repartir sur le montage du jean Ginger, qui a une coupe assez similaire au final.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le short possédant une braguette, il s’agit certainement de la principale difficulté. En ayant réalisé deux jeans auparavant, je pensais avoir compris le principe. Mais après avoir fini de monter cette braguette, je me suis rendue compte que la fermeture éclaire était située trop près de l’extrémité du pan et que de ce fait, elle se voyait une fois la braguette fermée. Bref, peut mieux faire. Mais je crois avoir compris d’où venait mon erreur, ce qui est certainement le plus important au final. 🙂

Par ailleurs, grâce à ce projet, je me suis rendue compte de l’importance d’entoiler la ceinture : cela ne sert pas seulement à rigidifier (d’ailleurs certains tissus n’ont pas besoin d’être plus rigides), mais surtout pour éviter que la ceinture ne se déforme.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Autre point à retenir : prendre toujours un zip un peu plus grand. Souhaitant absolument utilisé une fermeture de mon stock (oui, j’essaye d’avoir bonne conscience en essayant de vider ma mercerie, à défaut de vider mon stock de tissus 😀 ), j’en ai prise une qui était de la même longueur que la braguette. Du coup, lors de l’assemblage de la ceinture et du short, je suis tombée pile sur la partie métallique se trouvant sur l’extrémité du zip. Résultat : une aiguille cassée et la nécessité de décaler la couture de 5mm… Ma braguette est donc loin d’être réussie, mais je n’ai vraiment pas eu le courage de recommencer et puis au final, je l’ai accepté avec ce défaut (ce qui, en tant que perfectionniste, est une réelle avancée^^).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Concernant la taille, je suis au départ partie sur un 38. Mais ayant enlevé 1 cm de chaque côté, puis repris la taille en enlevant de nouveau 1,5cm, je pense que j’aurais pû largement partir sur un 36 (voir un 34?). A noter, si jamais je souhaite en refaire un.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, ce modèle proposait des poches sur le côté. Lors de l’essayage, elles avaient tendances à bailler. J’ai donc préféré défaire une partie de la ceinture pour tirer un peu la poche vers le haut. Les clous à griffes ajoutés par la suite devaient également permettre aux poches d’être les plus plates possibles. Mais au final, je ne suis pas sûre que les clous servent à quelque chose.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour les poches arrières, je suis repartie sur le même dessin que mes jeans Ginger et ai également ajouté quelques clous.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enfin pour me rapprocher le plus possible de mon autre short, j’ai ajouté des sangles pour tenir les revers. Pour les fixer, elles ont été prises en sandwich dans l’ourlet du bas du short.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au final, ce fut un projet assez intense. N’ayant pas une extrême motivation, j’ai commencé ce projet il y a une dizaine de jours. J’ai donc passé la plupart des soirs de la semaine dernière dessus. Et comme cela n’était pas suffisant, j’ai dû trouver un moyen d’avancer ce weekend, sachant que je n’étais pas chez moi. Bref, je crois que mes proches en auront entendu parler de ce short. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Allez, on termine cet article, en retournant une nouvelle carte :

08Veste

Voilà encore un beau défi qui s’annonce. Surtout que j’ai une idée derrière la tête, qui – si j’y arrive – rendra ce projet un peu particulier…

A très vite !

Un haut et des petits poissons

IMG_20170707_212042

Si je me souviens bien, j’ai eu envie de me lancer dans ce projet, lorsque j’ai vu ce tissu avec ses fines rayures et ses petits poissons. 🙂  Il s’agit d’un coton, assez basique, un peu rêche, trouvé chez Toto tissus. Je fuis d’habitude ce genre de tissus, ayant trop peur de ne pas être confortable dedans. Mais là, allez savoir pourquoi, j’ai eu très envie de l’acheter pour le transformer en petit haut estival.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Souhaitant un joli dos, j’ai utilisé comme base la robe Belladone de Deer and Doe. J’avais en tête ma robe Imagine, que je n’ai jamais portée (je porte très peu de robe), mais dont j’adore le dos. J’ai préféré changer de modèle, l’assemblage de la robe Belladone me semblant plus simple. J’ai donc modifié les pièces du dos pour essayer de me rapprocher au maximum du rendu de ma robe.

Pour cela, l’échancrure du bas dos a été revue pour être plus prononcée et les pièces du haut dos ont été raccourcies.

IMG_20170707_212938

Dans la continuité des pièces haut dos, j’ai ajouté des liens qui devaient permettre de fermer le dos , comme pour ma robe Imagine. J’avais prévu d’enlever quelques centimètres à chaque extrémité des pièces pour pouvoir nouer les liens ensembles, mais à priori, je me suis trompée dans mes calculs. 🙂 Car lors de l’essayage les deux pièces se chevauchaient encore. Ayant déjà réalisé les surpiqûres, je n’ai pas eu le courage de tout redéfaire. J’ai donc un peu bidouillé en ajoutant une pression et en enroulant mes liens autour pour former un joli nœud.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Après coup, je me suis rendue compte que la pression n’était vraiment pas nécessaire, car ma tête passe très bien sans avoir à la défaire. Une simple couture pour assembler les deux pièces auraient été suffisantes au final. Bon, pour le moment, je laisse ainsi. A voir dans le temps, s’il est nécessaire de modifier cet endroit.

Par ailleurs, j’avais très envie d’un haut avec des petits manchons, sauf que la robe Belladone n’en possède pas… Ne l’imaginant pas autrement, cela m’a poussé à m’intéresser au patronage. Pour percer les mystères de la construction d’une manche, je me suis aidée de deux livres : Apprendre à créer ses patrons d’Emilie Faure et Le modélisme de mode de Térésa Gilewksa. J’ai trouvé ces livres complémentaires : le premier m’a permis de comprendre plus facilement les étapes, notamment grâce aux différentes photos. Mais j’ai eu besoin du 2ème livre, qui est plus complet et dont les formules donnaient des résultats plus adaptés à mon projet.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Après pas mal de coups de gomme, je suis arrivée à une forme qui ressemblait à une manche. Lors de l’assemblage, j’ai du rectifier les épaules en enlevant 1 cm, afin que les manches ne soient pas trop tombantes.

IMG_20170707_213531

IMG_20170707_213549

En regardant les photos de dos, je pense qu’il serait nécessaire de revoir le bas des manches. Mais à part ça, mes manchons me plaisent bien. Ils sont assez larges et ne m’empêchent pas de bouger.^^

IMG_20170707_212813_01

Autres modifications : aimant avoir le cou dégagé, j’ai revu l’encolure et pour enfiler plus facilement mon haut, j’ai préféré déplacer la fermeture invisible sur le côté.

IMG_20170707_212533

Enfin, pour souligner la taille, deux biais pliés en deux ont été placés de chaque côté de la ceinture.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En écrivant, je me rends compte que j’ai réalisé pas mal de modifications. Sur le coup, je n’avais pas réalisé la complexité de ce projet. C’est peut-être mieux ainsi, autrement je me serai certainement dégonflée. 🙂 Mes petits poissons m’ont fait oublier tout ça (le pouvoir des tissus!!). Et puis le prix peu onéreux de mon coupon y est certainement pour quelque chose. Il m’a permis d’oser et de tenter des modifications jamais réalisées auparavant. En créant mes propres manches, je viens d’apercevoir les possibilités qu’offrent le patronage. Bien sûr, je savais tous ça, mais l’envie n’était pas là ou pas assez forte pour tenter l’expérience. Je crois que cela est entrain de changer, et l’idée d’apprendre à patronner ne me paraît plus insurmontable.^^

IMG_20170707_212421

06 Garde-robe capsule – Un pyjama pour l’été

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En ce début juillet, je reviens faire un tour par ici, pour présenter le projet de ma garde robe capsule, cousu au mois de juin. J’avais choisi la catégorie Combinaison, car j’avais en tête de réaliser un pyjama combishort très léger pour l’été. Je souhaitais un vêtement assez ample pour être bien confortable. Le modèle Helga de la nouvelle collection des patrons Named m’a semblé être une bonne base pour coudre mon pyjama. J’ai été séduite par la forme cache-cœur bien entendu ;-), et également le short caché par le pan du devant. J’aime beaucoup l’idée de la nuisette qui n’en est pas une.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour le tissu, j’ai utilisé un de mes coupons avec de fines rayures, trouvé chez Pretty mercerie. Il s’agit, si je ne me trompe pas d’une viscose, mais elle ne ressemble pas du tout à mes autres tissus en viscose. Le tissage est peu serré, on dirait plus un lin très souple. Bref, quoiqu’il en soit, ce tissu est très léger et m’a semblé plutôt adapté pour ce projet.

06Combishort

Le modèle propose de jolis détails comme les duos de cordons pour les bretelles. Le cache-cœur se ferme également à l’aide d’un lien à nouer sur le côté. J’ai mis pas mal de temps pour choisir la couleur du cordon. Je suis finalement partie sur des tons corail et blanc. Ne trouvant pas de cordelette dans ces couleurs, j’ai acheté du fil de coton (utilisé normalement en broderie) et j’ai réalisé plusieurs tresses à 4 brins. En espérant que cela tienne dans le temps…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Concernant le montage, il ne m’a pas semblé très compliqué. Par contre, il est important de bien lire la notice (ou au moins regarder les schémas, pour ceux qui, comme moi, ne sont pas des as en anglais ;-)), afin de comprendre comment les pièces doivent être assemblées. Pour régler correctement la taille des bretelles, dans un premier temps, je ne les ai pas cousues au dos,  afin d’attendre l’essayage pour les ajuster. Le haut étant entièrement doublé, j’ai décousu quelques points au dos pour glisser les bretelles, puis j’ai refermé. Et comme j’aime toujours autant les surpiqûres, j’ai ensuite surpiqué tout le haut.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Je n’ai pas réalisé de modification particulière. Il aurait peut-être été nécessaire de revoir l’emplacement des pinces poitrines. Je me le note, si jamais je souhaite refaire ce modèle une prochaine fois. Par ailleurs, j’ai eu un gros doute lors du montage, car je trouvais les pièces vraiment grandes, notamment au niveau de la taille. Mais finalement, après avoir mis le lien, cela n’avait plus rien à voir. J’aime d’ailleurs beaucoup ce rendu blousant, qui rend mon pyjama très confortable.  Par contre, je pense que pour un joli rendu (sans effet montgolfière 🙂 ), il est important d’utiliser un tissu souple.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De plus, comme pour beaucoup de cache-cœur, le décolleté peut être assez prononcé. Je pense rajouter un bouton pression sur l’envers pour solidariser les 2 pans.

Par ailleurs, elle a beau ne pas être la tenue la plus simple à enfiler, je l’ai testée plusieurs nuits dans une chambre à 27°C et à vrai dire, elle est vraiment parfaite pour dormir dans ce genre de conditions.^^

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce projet étant le 6ième, me voici à mi parcours de ma garde robe capsule. En début d’année, j’ai beaucoup douté sur ma capacité à tenir le rythme. Alors arrivée à la fin de ce 6ème projet est déjà pour moi un beau challenge. Allez, on va essayer de poursuivre ! Et pour la fin juillet, hop! On retourne 🙂 : ce sera un short.

07Short

Je vous souhaite un bel été ! 🙂

 

Enregistrer

Une chemise fleurie à col blanc

IMG_20170514_091307

Au mois d’avril, lorsque le beau temps était au rendez-vous, j’ai eu une envie soudaine de transformer mon tissu marguerite en un haut léger pour les jolis jours de printemps. Venant de faire l’acquisition du modèle Mélilot de Deer and Doe, je me suis dit qu’une chemise à manche courte serait parfaite pour cette viscose, achetée il y a quelques mois chez Pretty mercerie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour valider mon choix, j’ai réalisé un petit schéma de ma future chemise. Je voulais notamment un col contrastant, afin de mettre en valeur l’arrondi de ce col, que je trouve très joli.

Schéma

J’ai préféré supprimer les revers des manches pour cette version. J’ai rallongé d’environ 1 cm la longueur des manches pour couvrir un peu plus les bras. Certes, j’ai été timide pour cette modification 🙂 et je ne suis pas sûre que cela change grand chose au final. Mais j’avais peur qu’en prolongeant plus, les manches rebiquent vers l’extérieur.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IMG_20170514_091517 (2)

Autre modification : le bas de la chemise étant un peu trop carré à mon goût, j’ai préféré l’arrondir un peu plus. Le dos descend également plus bas que le devant. Je n’étais pas hyper convaincue par le rendu en l’essayant. Trouvant le derrière trop long, je souhaitais déplacer l’ourlet au même niveau que le devant. Mais maintenant en visionnant les photos, je me rend compte qu’il n’y a vraiment rien de choquant. Donc ok, j’arrête de chipoter et laisse mon dos tranquille :-).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IMG_20170514_091346

Ce projet a été également l’occasion d’apprendre à monter une bande de boutonnage cachée. Pour rendre encore plus complexe cette étape (:-D), je me suis mise en tête de faire un joli raccord à cette endroit. J’ai passé au moins une heure à simplement bien positionner ma viscose sur la table pour être certaine que la correspondance soit bonne. Bref, je me suis appliquée, pour au final me rendre compte que j’avais oublié un tout petit détail : les 2 pièces doivent se superposer… 🙂 Du coup, les raccords sont bien seulement quand les tissus sont côte à côte. Bref, c’est totalement loupé… Je m’en suis beaucoup voulue sur le moment, mais par la suite, d’autres détails que j’aime beaucoup, m’ont fait oublier ce raté.

L’autre point d’attention se situe au niveau de l’encolure. J’avais déjà réalisé un col avec pied de col, mais ici le col contrastant est vraiment visible. Il me paraissait donc encore plus important de soigner sa réalisation (sinon, je risquais de ne pas vouloir la porter). Par ailleurs, en mode je pousse le détail à l’extrême, je souhaitais que mon col soit en viscose, avec une bonne tenue, mais sans être trop rigide. Étant donné mon niveau d’exigence, je ne pensais pas arriver à trouver le juste milieu. Mais finalement, je suis ravie du résultat : j’ai utilisé un entoilage thermocollant très souple et fin, qui a permis d’alourdir ma viscose sans la rendre cassante pour autant.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai, par contre, un peu galéré pour la boutonnière du pied de col. J’ai dû la recommencer plusieurs fois, et ne suis pas vraiment arrivée à la positionner au milieu. Mais cela ne m’empêche pas d’aimer ma petite chemise. D’ailleurs, je me surprends à aimer la porter boutonnée jusqu’en haut, alors qu’en temps normal, je préfère les hauts à encolure dégagée.

IMG_20170514_091316

IMG_20170514_091310 (2)

Que dire de plus de ce modèle ? Et bien, le rendu ajusté de cette chemise me plaît beaucoup : ni trop ample, ni trop cintré pour pouvoir respirer :-). Elle est élégante, féminine et en même temps, très agréable à porter. J’avais un doute sur la façon de la porter, mais finalement, je pense qu’un simple jean avec des chaussures à talon font très bien l’affaire. Je ne l’ai pas énormément mise ces dernières semaines, mais là le soleil pointe de nouveau son nez, donc elle risque d’être souvent de sortie ces prochains temps^^.

IMG_20170514_091345

IMG_20170514_091234 (2)

Une blouse cactus

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Aujourd’hui, je viens par ici pour parler de ma petite blouse Hoya, réalisée récemment.

L’article de Deer and Doe présentant ce modèle m’a donné envie de la faire et notamment le tableau d’inspiration, qui présentait des versions de cache-cœurs vraiment très jolis^^.

J’ai choisi une viscose d’une ancienne collection de Mondial tissus. A la base, ce tissu était destiné à être la doublure d’une veste. Mais cette dernière n’a jamais vu le jour et puis tout compte fait, je ne suis pas sûre que ce genre de tissu soit adapté pour être utilisé en doublure. Il me semblait bien mieux rentabilisé en top. D’autant plus que j’arrivais plutôt bien à le visualiser en blouse Hoya.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par contre, j’avoue avoir hésité avant de me lancer dans ce projet. Cette blouse est doublée sur le devant : le tissu et la doublure sont assemblés au dos comme s’ils ne formaient qu’une seule pièce et surtout la couture du bas les relie. Cette particularité m’a rappelé ma blouse jaune. Trouvant le devant trop transparent, j’avais doublé ma viscose avec un voile de coton. Après quelques lavages, mes deux tissus n’avaient plus exactement la même longueur, et un excédent de tissu est apparu sur le bas. Mon haut reste portable, mais suite à cette expérience, je suis méfiante sur ce type de doublure. Pour éviter au maximum que mes tissus réagissent différemment au lavage, j’ai préféré doubler ma blouse avec une viscose blanche. J’ai également cherché un moyen pour ne pas assembler mes tissus sur le bas, mais étant donné le montage de la blouse, cela m’a semblé vraiment compliqué.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Lors du montage, j’ai porté une attention particulière aux revers du devant. Mon tissu étant très fin et fluide, j’avais peur qu’ils ne tiennent pas dans le temps. J’ai donc préféré les renforcer avec un entoilage très fin.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, pour que la doublure reste bien en place, j’ai piqué le long du plis du revers.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’assemblage des 2 pans du devant est plutôt simple, mais il est important de bien suivre les indications, pour ne pas se tromper de repères (il faut bien aligner les deux repères au niveau du décolleté, chose que j’ai mis un peu de temps à comprendre…).

De plus, j’ai tracé une ligne entre le repère du haut et celui du bas, afin de coudre droit (on ne la distingue pas trop sur la photo ci-dessous, mais si si il y a une belle ligne rose  au milieu 😀 ).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Niveau modification, j’ai préféré rallonger les pièces du devant et dos de 3 cm, car je les trouvais un peu trop courtes sur moi. Souhaitant avoir de jolis revers aux niveaux des manches, je les ai également rallongées de 3 cm. Le modèle proposait de coudre directement le bouton sur la patte de manche et la manche. Pour faciliter le repassage, j’ai préféré réaliser des boutonnières .

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais la plus grosse modification se situe au niveau de l’encolure. J’avais envie que mon revers blanc se continue dans le dos. J’ai donc ajouté un col de la même largeur que les revers.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sur l’extérieur, le résultat me convient. Par contre, l’intérieur n’est pas terrible. A cause des surépaisseurs générées par le col, je n’ai pas pu rabattre mes coutures vers le dos et donc cacher les bords sous le biais de l’encolure, comme préconisé. Du coup, je les ai laissées ouvertes. Cela aurait pu faire l’affaire, si mon surjet avait été bien droit. Mais ce n’est pas la cas : j’ai eu du mal à passer les surépaisseurs sans glisser. Bref, je crois que je ne retenterai pas ce petit col.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, lors du premier essayage, le rendu non ajusté ne m’a pas séduit (ça, c’était prévisible, mais je voulais tester 🙂 ). J’ai donc préféré la réduire de 1,5cm de chaque côté au niveau de la taille.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dernier point : le patron est proposé avec une parementure sur le bas. C’est la première fois que je vois un modèle conçu ainsi. Par contre, sur cette blouse, j’ai choisi de réaliser un ourlet simple, car avec déjà 4 épaisseurs de tissus sur une partie du devant, je trouvais qu’une cinquième serait de trop.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le rendu final me convient, elle est agréable à porter au quotidien. Le décolleté est un peu trop prononcé à mon goût, mais je mets quasi tout le temps des débardeurs donc aucun problème de ce côté là. Par contre, si je devais la refaire, je modifierai quelques petites choses. Tout d’abord, je supprimerai la doublure, qui je trouve, à tendance à alourdir le devant et rechercherai un moyen pour faire le revers autrement. Par ailleurs, quitte à mettre un débardeur, je pense que je n’assemblerai pas les deux pans ensemble. Dans l’idée, j’aimerai avoir un haut très léger avec une forme cache-cœur un peu plus prononcée. Bref, ça sent le hacking… Affaire à suivre !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enregistrer

03 Garde-robe capsule – Un sweat tout doux

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le mois dernier, j’ai eu très envie d’un vêtement doudou. Le genre de pièce confortable dans laquelle on aime se réfugier après une journée de travail^^.

J’avais repéré depuis quelques temps le sweat à capuche de Papercut. Avec ces manches raglans et sa poche kangourou, il m’a paru tout à fait adapté pour mon projet doudou. 🙂

Pour le tissu, je souhaitais partir sur une matière toute douce. Comme je devais utiliser un jersey pour ce modèle, j’ai eu peur que la recherche du bon tissu soit longue. Mais finalement, un seul tour chez Mondial tissus fut suffisant pour trouver mon bonheur : un jersey marinière avec l’envers aussi doux que Coco ma peluche coccinelle. 😀

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Concernant l’étape couture, je l’ai trouvé assez simple. Les explications sont en anglais, mais j’avoue ne pas avoir vraiment pris le temps de les lire (ce n’est pas pour toute de suite que la couture me motivera à progresser en anglais 🙂 ).  Lors du montage, je me suis seulement aidée des schémas. Les marges de coutures du patron sont de 1 cm. Mais ayant réalisé la plupart des coutures à la surjeteuse, mes marges sont de 7mm, ce qui n’est absolument pas gênant pour ce type de modèle, je trouve.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La seule difficulté rencontrée a été de bien aligner les rayures du devant, du dos et de la poche.  J’ai également tenté de faire pareil pour les manches. Mais même si cela n’est pas complétement raté 🙂 , je n’en vois pas vraiment l’utilité, dans la mesure où l’alignement se voit seulement lorsque je me tiens bien droite avec les bras le long du corps. Bref, le genre de position peut probable quand on porte un sweat. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’ai réalisé une seule modification. Le modèle propose de doubler la capuche. Dans mon cas, avec un tissu épais, j’ai préféré ne pas le faire. J’ai modifié le patron en allongeant le bord de la capuche. En pliant simplement ce bord, cela m’a permis de former la coulisse pour le cordon.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour la cordelette, j’avais en tête de partir sur une couleur vive pour égayer un peu ce sweat. Mais ce fut assez compliqué de trouver la bonne couleur. J’ai donc choisi d’utiliser une pelote de laine… Je doute que cela soit une bonne idée, mais je teste et verrai bien si cela tient après plusieurs lavages.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, j’aime beaucoup la finition du bas : une large bande resserre le sweat, permettant de rester bien au chaud^^. C’est simple mais efficace. La même finition est proposée pour les manches, mais là je trouve les bandes un peu trop longues et suis donc obligée de les retourner. Je me note de les diminuer de moitié, si jamais je souhaite me refaire un nouveau sweat.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au final, voici un projet qui fut très vite adopté, et cela avant même de l’avoir vraiment terminé (j’ai mis le cordon 3 semaines après 🙂 ). Je n’ai qu’un seul regret : le jersey commence à boulocher après 3 lavages… Bref, j’ai peur que sa jolie texture soit éphémère. Dommage! Dans tous les cas, j’ai découvert un patron simple et rapide à coudre, que je referai avec plaisir si une nouvelle envie de vêtement doudou me prends. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vous l’aurez compris, en cet fin mars, j’ai choisi ce sweat pour la catégorie Haut Jersey de ma garde-robe capsule. Il n’était pas prévu au départ, mais il m’a permis de prendre de l’avance sur les catégories suivantes un peu plus fastidieuses. Le mois prochain, ce sera la catégorie Pantalon (hum, allez gogo, j’y vais^^).

D’avance bon week-end ! 🙂

 

Enregistrer

Une petite robe grise

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Aujourd’hui, j’ai envie de revenir un peu en arrière pour présenter ma petite robe réalisée pour les fêtes de Noël.

La petite robe de Vanessa Pouzet est un patron que je connais depuis quelques temps déjà et que je trouve très élégant. Par contre, je n’avais pas vraiment envie/besoin de le réaliser, jusqu’au moment où une copine de mon club de couture a choisi de coudre ce joli modèle. A ce moment là, je cherchais justement une robe simple mais habillée pour les fêtes et qui pourrait être remise pour le travail. Cette petite robe semblait parfaite pour remplir cette double fonction. Je n’ai donc pas mis très longtemps à me décider à l’acheter. 🙂

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour le tissu, je souhaitais partir sur des tons de gris. J’ai commencé à regarder pour acheter un énième tissu, puis me suis fait la réflexion que des tissus gris, j’en avais déjà quelques-uns en stock (rahhh ces mauvais réflexes :-S). J’ai alors repensé à mon coupon à carreaux dorés, présenté en septembre dernier. Il s’agit d’un tissu fin et un peu transparent, certainement trop pour une robe, mais comme le modèle propose  une doublure, cela pouvait passer. De plus, la petite touche dorée discrète de ce coupon me semblait parfaite pour avoir une tenue festive mais pas trop 🙂 . Je l’ai donc choisi, contente d’utiliser un tissu de mon stock.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Préférant avoir le cou dégagé, j’ai modifié l’encolure en la creusant en forme de cœur. Elle est encore un peu haute à mon goût, mais un décolleté plus profond aurait nécessité de revoir la parementure et la doublure. J’ai préféré ne pas me lancer dans ce genre de modification. Et au final, c’est peut-être mieux ainsi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Concernant la réalisation, la principale difficulté a été la pose de la fermeture éclair invisible. Le dos étant cintré, quelques ajustements furent nécessaires pour positionner la fermeture correctement selon la cambrure de mon dos, et éviter d’avoir des bosses :-). De plus, avec mon tissu à carreau, je devais faire attention aux raccords. Bref, pas évident cette histoire. Au final, même si au niveau du cou ce n’est pas nickel, je suis vraiment très satisfaite du résultat, même si pour être honnête, je ne suis pas sûre d’arriver à le refaire ainsi :-).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par ailleurs, j’aime beaucoup les finitions proposées avec parementures et doublure. Par contre, je n’ai pas doublé les manches comme indiqué, car je souhaitais qu’elles restent légères (et puis cela faisait une étape en moins :-D).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce modèle m’a également permis  d’expérimenter les sous-piqûres. Je connaissais, mais je n’avais jamais eu l’occasion de tester, préférant les sur-piqûres. C’est une belle découverte, qui donne une encolure bien marquée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au final, j’aime beaucoup le rendu simple mais classe de cette robe, qui est tout à fait adaptée pour le travail. Par contre, l’hiver est passé et je me rends compte que je ne l’ai portée que deux fois. Dommage pour une robe que j’apprécie. Allez, je vais tenter de la mettre encore une ou deux fois avant de la ranger pour l’automne prochain :-).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES